La Macédoine du Nord accepte un compromis qui pourrait la faire rentrer dans l'UE

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© REUTERS/Ognen Teofilovski
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La décision saluée par Bruxelles, et entérinée au Parlement macédonien pour protéger l’identité et la langue du pays, doit maintenant faire consensus alors que l’opposition est farouchement opposée au texte.

Un nouveau pas vers une adhésion à l’Union européenne. Ce samedi 16 juillet, la Macédoine du Nord a accepté un compromis qui inclut les Bulgares dans les groupes ethniques reconnus, pour permettre l’ouverture de négociations en vue d’une prochaine entrée en Europe, explique l’AFP. Un « pas crucial », pour le président du Conseil européen Charles Michel, et un « pas historique », pour le Premier ministre macédonien Dimitar Kovacevski. Le président français, Emmanuel Macron, a également salué « le choix résolu de l'Europe » après ce vote puisque la Macédoine a voté un texte proposé par la France au terme de sa présidence de l’UE.

Lire aussi - Pourquoi la France est désignée comme responsable dans les désaccords entre la Bulgarie et Macédoine du Nord

Le Premier ministre macédonien s’est une nouvelle fois félicité de cet accord qui doit « marquer le début des négociations avec l’UE », cela 17 ans après les premiers échanges. « Nous sommes à un pas de la première réunion intergouvernementale […] Nous allons à partir d’aujourd’hui aller de l’avant vers l’UE de manière accélérée », a-t-il ajouté, après un vote qui protège la langue et l’identité des Macédoniens. D’ailleurs, après ce vote, les drapeaux macédonien et européen ont été déployés par des députés.

Le Premier ministre, un « traitre » pour l’opposition

Mais cet enthousiasme salué par Bruxelles, en particulier par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est à mettre en perspective avec la colère de...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - La Macédoine du Nord accepte le compromis permettant des négociations d'adhésion à l'UE

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles