Corinne Masiero à ses détracteurs après les César: "ma force, c'est d'être vulgaire"

Youen Tanguy
·2 min de lecture
L'actrice Corinne Masiero interrogée par Mediapart le mercredi 17 mars 2021 (Photo: Mediapart)
L'actrice Corinne Masiero interrogée par Mediapart le mercredi 17 mars 2021 (Photo: Mediapart)

RÉACTIONS - “No culture, no future” sur le ventre, “rends-nous l’art, Jean” sur le dos. Corinne Masiero, alias capitaine Marleau sur le petit écran, a marqué les esprits le 12 mars dernier lors de la cérémonie des César. L’actrice a ôté un costume de Peau d’âne sanguinolent, se retrouvant entièrement nue sur la scène dans le but d’alerter le gouvernement sur la situation des intermittents face à la crise du Covid-19.

Une séquence qui a fait réagir jusqu’aux députés. Une dizaine de parlementaires, membres du collectif Oser la France, un mouvement qui se veut un laboratoire d’idées de la droite, ont écrit au Procureur de la République de Paris, assurant qu’un “certain nombre de téléspectateurs (...) ont fait part de leur inconfort devant un tel spectacle”.

Les députés - vraisemblablement heurtés eux aussi par la tenue d’Ève de l’actrice - évoquent une “démonstration déroutante” ou encore une “nudité” imposée.

Interrogée ce mercredi 17 mars par Mediapart, Corinne Masiero, qui se trouvait au théâtre Sébastopol de Lille, actuellement occupé par des intermittents , a réagi pour la première fois. “Qu’une meuf de mon âge se foute à oilpé (à poil, ndlr), sans être rafistolée, avec les miches qui tombent et puis la cellulite (...) le ventre comme ça et les seins qui font comme ça (...), pas épilée, rien du tout. Oh mon dieu!”, s’est-elle exclamée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et d’ajouter: ”Ça révèle beaucoup de choses, non ? On est bien dans une société patriarcale et sexiste (...) Moi, ma force, c...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.