Maïwenn sans filtre sur sa relation chaotique avec Luc Besson

·1 min de lecture

Un drôle de soutien. Depuis mai 2018, Luc Besson est accusé de viol par l'actrice belgo-néerlandaise Sand Van Roy. Cette dernière avait porté plainte contre le réalisateur, et ce, après deux ans de "relation d'emprise professionnelle". Après un premier classement sans suite de l'affaire en février 2019, la comédienne avait déposé une nouvelle plainte avec constitution de partie civile, ouvrant la voie vers l'ouverture d'une autre information judiciaire pour "viols". Le 25 janvier dernier, l'affaire a connu un nouveau rebondissement avec le placement sous le statut de "témoin assisté" de Luc Besson. Si aujourd'hui de nombreuses voix s'élèvent contre le cinéaste (dans Médiapart, huit femmes l'ont accusé d'agression sexuelle), ce dernier a pu recevoir le soutien d'une de ses ex-épouses : Maïwenn.

Comme le raconte Paris Match, la réalisatrice de Polisse l'a défendu devant les enquêteurs en juin dernier. La cinéaste a notamment évoqué leur rencontre aux Césars 1991 (elle a 14 ans et lui 31), puis leur vie de couple. En 1992, la metteure en scène a alors 16 ans quand elle s'installe chez Luc Besson, avant d'accoucher quelques mois plus tard de leur fille, Shanna. Dans son interrogatoire, elle a décrit son le réalisateur comme un conjoint "obsédé par son travail", "fuyant le terrain familial". Elle a pour autant nié toute tentative d'intimidation ou de contrainte, même si elle a évoqué une dispute "exceptionnelle" où elle a "reçu des coups de sa part".

Bien que le défendant, Maïwenn (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« C’est dégueulasse » : Robert Ménard outré par les propos de François de Closets sur les personnes âgées
Le saviez-vous ? Marie-France Pisier est inhumée à Sanary-Sur-Mer
Melania Trump pas vraiment fusionnelle avec Donald Trump à Mar-a-Lago...
Jean-Michel Blanquer et Roselyne Bachelot tapent du poing sur la table : passe d’armes en Conseil de défense
Nicoletta touchante : ses confidences sur sa mère handicapée