Maïa Mazurette : après la perte de son compagnon, elle révèle être passée elle aussi très proche de la mort

·1 min de lecture

C'est l'un des nouveaux visages de l'équipe de Yann Barthès depuis la rentrée de septembre 2020. Maïa Mazurette a rejoint les chroniqueurs de Quotidien, pour la plus grande joie des téléspectateurs. Ces derniers avaient déjà eu le loisir de faire sa connaissance en fin de saison passée. La journaliste intervenait alors chaque vendredi au cours d’une chronique sexo, en duplex de Brooklyn où elle résidait. La belle de 42 ans distille désormais ses conseils avisés non seulement sur TMC mais aussi, mais à la radio dans Grand bien vous fasse sur France Inter. Volubile, chevelure de feu, large sourire : on peut compter sur Maïa Mazurette pour désacraliser tout ce qui a rapport au sexe !

Mais celle qui n'a pas son pareil pour démocratiser les questions liées au sexe, affiche le même ton décalé, intelligent et finalement très pertinent sur un autre sujet tout aussi touchy, la mort. Pour elle, pas question d'aborder la mort "de façon triste", et c'est ce qu'elle propose dans son podcast de France Inter Une histoire intime. Pour cela, elle s'appuie sur sa propre expérience: il y a sept ans, Maïa Mazaurette a été confrontée au pire : la perte de son compagnnon. « Mon histoire n’est pas une histoire triste, rappelle-t-elle. Je vais vous raconter comment les vivants traversent la mort – en l’affrontant, pas en l’évitant ». Ce qu'elle a elle-même vécu il y a 2 ans.

Car la chroniqueuse de Yann Barthès s'est vue effectivement mourir. "J'ai failli mourir d'une septicémie (présence de bactéries (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Manuela Lopez atteinte d'une maladie incurable : la comédienne se confie sur son traitement
Mort de Patrick Juvet, l'interprète du tube Où sont les femmes ?, à l’âge de 70 ans
VIDEO Incroyables Transformations : une candidate fond en larmes face à la déclaration de sa sœur
Sarah Fraisou : son ex-mari Ahmed lui adresse une touchante déclaration après leur divorce
Roselyne Bachelot est sortie de l'hôpital et "entame une période de convalescence"