M6 dit adieux aux téléfilms de l’après-midi

En berne, les audiences des téléfilms de M6 poussent la chaîne privée à opter pour une nouvelle formule l’après-midi. (Photo: MARTIN BUREAU via AFP)
En berne, les audiences des téléfilms de M6 poussent la chaîne privée à opter pour une nouvelle formule l’après-midi. (Photo: MARTIN BUREAU via AFP)

En berne, les audiences des téléfilms de M6 poussent la chaîne privée à opter pour une nouvelle formule l’après-midi. (Photo: MARTIN BUREAU via AFP)

TÉLÉVISION - C’est la fin d’un cycle pour la Six. Depuis ce lundi 13 juin, la chaîne M6 a dit adieu à l’une de ses cases historiques: les téléfilms de l’après-midi.

En lieu et place de cette case horaire historique depuis près de 30 ans, M6 a opté pour un changement radical, puisque ce sont des documentaires qui occuperont désormais la grille des programmes de l’après-midi.

Une volonté de changement et de renouvellement qu’a expliqué au Parisien Christine Bouillet, directrice de la programmation. “Il faut innover en permanence dans ce que nous proposons comme dans la structure de nos grilles. Prendre des risques, c’est notre ADN”, explique-t-elle.

“Un jour, un doc”

Baptisé depuis près de vingt ans, “un jour, une histoire”, la case horaire des téléfilms devient donc “un jour, un doc”, qui promet déjà du contenu “positif, informatif et dépaysant”. Ces documentaires présenteront “des personnalités et des lieux, tels que vous ne les avez jamais vus”, indique à ce titre la chaîne dans un communiqué.

“Il y aura des documentaires sur les loisirs, sur des métiers originaux ou sur des activités à faire en famille comme le rafting”, précise Christine Bouillet au Parisien. Pour profiter de ces nouveautés à l’antenne, il faut désormais allumer son téléviseur entre 14h et 15h50 sur M6.

Une concurrence plus violente

Derrière l’envie d’innover de M6 se cache surtout une bataille acharnée pour ce créneau horaire. En effet, les audiences des téléfilms de la Six sont en berne depuis plusieurs années, en raison d’une forte concurrence de la part de TF1, qui s’est positionné sur un format similaire avec des téléfilms dramatiques. France 2 fait aussi son bout de chemin l’après-midi, notamment avec l’émission ”Ça commence aujourd’hui” de Faustine Bollaert, qui ne cesse de convaincre de nouveaux téléspectateurs.

Avec ces deux chaînes concurrentes aux trousses, M6 fait donc un choix de “contre-programmation” au regard de ses audiences d’après-midi, en baisse depuis cinq ans. Les téléfilms de M6 ont perdu la moitié de leurs téléspectateurs sur cette période, ce qui coïncide avec l’arrivée de la Une sur cette plage horaire avec ses propres téléfilms.

À voir également sur Le HuffPost: Un “Top Chef” édition All Stars? ”Ça pourrait arriver”, selon Stéphane Rotenberg

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles