Publicité

L'amour et le vide

L'amour et le vide

Nos histoires d'amour, toutes, surtout celles qui durent en fait, comprennent une large part de désillusion. Nécessaires, quoique douloureuses, elles surgissent, inévitablement, ces minutes où, sous le couvert de nos projections, se révèle un autre, tel qu'il est, dans son authentique présence. « Je ne veux jamais que tu me regardes avec des yeux déçus », disait une Macha Limonchik si bouleversante de vérité, dans cette série culte que les gens de mon âge ont reçue comme un tel cadeau, dans le début de leur vingtaine. La vie, la vie , oui, comme si quelqu'un commençait à nous parler de la vraie vie, celle qui ne correspondait pas à ce qu'on nous avait présenté comme des idéaux, qui continuaient