Publicité

La présidente de la Hongrie démissionne après avoir gracié un pédophile

La présidente de la Hongrie démissionne après avoir gracié un pédophile

Séisme politique en Hongrie : la présidente Katalin Novak, une proche de Viktor Orban, a démissionné samedi après l'indignation provoquée par sa décision de gracier un condamné impliqué dans une affaire de pédocriminalité. Quasiment au même moment, Judit Varga, une autre alliée du Premier ministre, a annoncé son « retrait de la vie publique » pour avoir donné son aval en tant que ministre de la Justice — un poste qu'elle a quitté l'été dernier pour mener la campagne des européennes. Un scénario encore impensable il y a quelques jours. La polémique a été provoquée par le pardon accordé en avril 2023, à l'occasion de la visite du pape François à Budapest, à un ancien directeur adjoint d'un foyer