Des grillons derrière les «attaques acoustiques

La Presse
Des grillons derrière les «attaques acoustiques

Rendue publique la semaine dernière, leur étude n'a pas encore été publiée dans une revue scientifique, ni évaluée par des pairs. Elle ne s'intéressait pas directement à la cause des problèmes de santé rencontrés par les diplomates, et les chercheurs n'excluent pas l'éventualité d'attaques acoustiques par ailleurs. «Bien que déroutants, les sons mystérieux à Cuba ne sont pas physiquement dangereux et ne constituent pas une attaque acoustique», avance l'étude d'Alexander Stubbs, doctorant à l'université de Berkeley en Californie, et de Fernando Montealegre-Zapata, enseignant en biologie sensorielle à l'université de Lincoln, en Grande-Bretagne. Les deux chercheurs ont étudié un enregistrement