"On m’a répondu qu’il fallait respecter les procédures" : la colère d’un généticien qui n'a pas pu réaliser des tests de dépistage du coronavirus

franceinfo
·2 min de lecture

Philippe Froguel est diabétologue et généticien à la tête d'un gros laboratoire de recherche du CHRU de Lille. Le 10 mars, alors que les cas de coronavirus Covid-19 ne cessent d’augmenter et que la France manque de tests de dépistage, il propose par courrier à sa direction générale d’en produire. Il est diabétologue et pratique ces tests PCR depuis une trentaine d’années. "Beaucoup de labos de recherche font ça avec des ingrédients, des amorces et des enzymes. Ça ne nous pose aucun problème ici à Lille", explique le diabétologue.

>> Coronavirus Covid-19 : suivez les dernières informations en direct

Son enthousiasme est vite douché : "On m’a répondu qu’il fallait respecter les procédures, et que je n’avais pas le droit de le faire." La procédure veut en effet que seul un biologiste médical soit habilité à lire les résultats de ces tests. Le généticien affirme lui que son laboratoire sait les lire. Il estime que les autorités pourraient assouplir ces règles compte-tenu de l’urgence de la situation. Un avis partagé par Christine Rouzioux, une biologiste de l’hôpital Necker à la retraite, à condition de s’organiser. "Il faut se donner les moyens de faire plus de tests, explique la biologiste retraitée. Il faut que le gouvernement entende que d’autres (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi