M. Le Pen/ N. Dupont-Aignan : les clauses de l'accord

France 2

La présidente du Front national le dit elle-même, il est maintenant question d'

un projet commun. "Pas beaucoup de changements pour les 144 propositions qui étaient les siennes dans son programme, à l'exception de six d'entre elles et pas des moindres, notamment sur la sortie de l'euro. Ce n'est plus un préalable à toute politique économique peut-on lire dans ce projet d'alliance", explique Jean-Baptiste Marteau.

Convaincre l'électorat de droite

C'est vraiment une concession importante pour Marine Le Pen. "Elle ne le fera pas tout de suite si elle est élue. Elle négociera avec les partenaires économiques, avec les autres pays européens, avant de sortir éventuellement et de faire une monnaie nationale. C'est vraiment un argument pour tenter de convaincre l'électorat de droite du premier tour. On peut également citer la scolarisation d'enfants d'étrangers clandestins. Marine Le Pen voulait la rendre payante. Ce ne sera plus le cas. C'est désormais un couple qui va faire campagne main dans la main", conclut le journaliste.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Dupont-Aignan : son soutien à Marine Le Pen divise
Usurpation d'identité : le combat des victimes
M. Le Pen/ N. Dupont-Aignan : un accord gouvernemental inédit
Accord entre Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan : mariage d'amour ou mariage de raison ?
Nicolas Dupont-Aignan : ses contradictions face au FN

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages