M. Macron, ces agissements de la Chine, nous ne devons plus les accepter

Henri Malosse
Emmanuel Macron et le Président chinois Xi Jinping lors d'une rencontre à Pékin, le 9 janvier 2018.

Voltaire en son temps l'avait annoncé: ''On doit subir la loi qu'on ne peut corriger''. Qui ne serait pas tenté de faire le rapprochement entre cette citation et l'attitude chinoise sous le règne de Xi Jinping, le Grand Timonier des temps modernes?

Depuis quelques années, le monde assiste à un comportement de plus en plus agressif de la Chine sur la scène internationale. Fini le "profil bas" de Deng Xiaoping, place à la Chine forte et fière de l'être. Mais contrairement à Voltaire, cette loi du plus fort n'est pas une fatalité. On peut tout à fait la corriger en faisant preuve de courage et de persévérance.

Monsieur le Président, vous qui vous voyez en leader de l'Europe, vous avez là une occasion unique de laisser votre empreinte. Aujourd'hui, vous recevez Xi Jinping pour une visite d'Etat. Cette rencontre doit être le commencement d'une nouvelle ère entre la Chine et le monde occidental, qui n'a cessé de reculer et de se voiler la face devant les agissements chinois. Pour vous aider, voici quelques points fondamentaux à mettre sur la table lors de votre rencontre:

- La Chine doit faire preuve de réciprocité dans les échanges économiques. Il n'est plus possible d'ouvrir nos marchés à un pays qui ne respecte pas les règles fondamentales du libre-échange tout en faisant partie de l'OMC. Pékin doit mettre fin à sa concurrence déloyale symbolisée par la vente à perte, les subventions aux entreprises, le transfert forcé de technologie, le non-respect de la propriété intellectuelle, le peu d'attention aux conditions environnementales, et les restrictions concernant les entreprises étrangères sur son territoire. En 2017, la balance commerciale française avec la Chine était déficitaire de 30 milliards d'euros, contre 14 milliards pour l'Allemagne. Au niveau de l'Union Européenne, ce déficit s'élevait même à 162 milliards d'euros. Cela fait 40 ans que nos entreprises se délitent face à l'ogre économique chinois, cela ne peut plus durer.

- Dans le monde entier, et notamment

Retrouvez cet article sur le Huffington Post