« Je m’adapte »… Face à l’inflation, les adeptes du bio trouvent des solutions

« Je m’adapte »… Face à l’inflation, les adeptes du bio trouvent des solutions

VOTRE VIE VOTRE AVIS - L’envolée des prix a mis un sérieux coup d’arrêt à certaines filières alimentaires qui peinent à garder leur clientèle

Quinze ans de progression continue. Une année 2020 exceptionnelle portée par la crise sanitaire et le recours de plus en plus fréquent aux produits locaux. Et puis l’inflation, qui vient tout anéantir. En France, la consommation de produits issus de l’agriculture biologique a baissé pour la première fois depuis quinze ans en 2021. En 2022, le constat est encore plus alarmant avec une baisse ininterrompue de la demande dans un contexte de flambée des prix. Les Français ont-ils arrêté de consommer bio pour préserver leur porte-monnaie ? Alors que le Salon des professionnels de la bio se tient à Retiers (Ille-et-Vilaine), nous avons demandé à nos lecteurs s’ils avaient abandonné leurs convictions en raison de l’inflation. Certains l’ont fait, quand d’autres s’adaptent. Mais pour tout le monde, la solution la plus économique semble d’opter pour la vente directe, moins touchée par la hausse des prix.

Voilà cinquante ans que Dominique consomme « le plus possible bio ». A la retraite avec 930 euros par mois pour vivre, elle a vu son budget se réduire ces derniers mois, notamment avec la flambée du prix de l’essence qui pèse sur ses économies. « Je m’aperçois que je n’achète plus certains produits en bio comme les yaourts ou la viande car mon budget ne me le permet plus. Je vais m(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Alimentation : Les prix des légumes augmentent toujours plus, ceux des fruits baissent
Ecologie : Que faut-il mettre dans nos assiettes pour une alimentation responsable ?
Loi alimentation: «Le compte n'y est pas», reconnaît le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume