En même temps haut-fonctionnaires ou dans le privé, ces élus qui cumulent plus de 15.000 euros de revenus par mois

En cette période de défiance exacerbée contre les politiques, c’est un livre qui pourrait faire grincer des dents. Dans le livre "Les Voraces", Vincent Jauvert, grand reporter pour l’Obs, épingle des politiques qui cumulent plusieurs fonctions, au point pour certains de gagner jusqu’à plus de 200.000 euros par an. Le Parisien et l’Obs publient certaines de ces révélations. Ancien ministre, député ou sénateur, François Baroin est maire de Troyes depuis 1995, tout en étant à la tête de l’association des Maires de France et membre du comité stratégique des Républicains.

Ses activités d’élu lui rapportent 8.500 euros bruts par mois, le maximum autorisé. Mais il est aussi avocat à Paris, ce qui lui a permis de gagner 125.000 euros en 2017, "conseiller extérieur" pour la banque d’affaires britannique Barclays, ou encore administrateur de trois filiales de la compagne belge Sea-Invest Corporation. Il a touché pour 13.500 euros de jetons de présence pour cette dernière activité, juste pour le mois de décembre 2017. Les revenus exacts de toutes ces fonctions ne sont pas connus, mais ce cumul commencerait à agacer à Troyes où il sera candidat à sa propre réélection en mars prochain.

>> Lire aussi - Cumul des mandats : un plafond d'indemnités divisé par deux pour les élus locaux ?

La "planque dans la planque" de Jean-Luc Moudenc

Un autre maire LR est pointé du doigt, Jean-Luc Moudenc, élu en 2014 à Toulouse. "Macron-compatible", il est aussi président de l’association France urbaine et haut fonctionnaire au ministère des Finances, au Contrôle général économique et financier (CGefi). Un poste auquel il a été nommé en 2008 par Nicolas Sarkozy, président de l’époque, et qui lui permet de percevoir 8.253 euros par mois, soit autant qu’un ministre, souligne l’Obs. S’il a abandonné son poste en 2012, quand il a été élu député, il l’a retrouvé deux ans plus tard, au moment de quitter les bancs du palais Bourbon quand il a remporté les élections municipales à Toulouse.

Affecté à la branche

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement cherche à rassurer sur la pénurie d’essence
Voiture électrique, solaire, éolien… les industries vertes vont rapporter gros en Bourse !
Nestlé va arrêter une activité employant 158 salariés
Salariés, le code du travail numérique peut-il (vraiment) répondre à toutes vos questions ?
Retraite : les pharmaciens poussent aussi pour le maintien de leur caisse