Même s'il disparaissait en 2025, le plastique continuerait de polluer la Terre pendant des milliers d'années

Qui n’a jamais vu ces images de tortue ou de dauphin voguant dans l’océan un sac en plastique autour du cou ? Aussi désolantes que marquantes, ces photos sont devenues le symbole de la nocivité du plastique. Plus qu’un danger pour les animaux, cette matière utilisée en masse depuis les années 1950 est une véritable menace pour notre écosystème. En témoignent les images du fameux septième continent de plastique dans le pacifique nord. Grâce à de nombreuses études, sa dangerosité est entrée dans la conscience collective. Les institutions et entreprises - dans la majorité des cas - tentent de réduire son utilisation : Le gouvernement a par exemple pour objectif de sortir du plastique jetable d’ici 2040. Pourtant, même si la production s’arrête en 2025, les plastiques vont continuer à se disperser dans l’environnement et “vont mettre des décennies pour s’éliminer de manière visible des systèmes terrestres, et des centaines, voire des milliers d’années pour que les abysses océaniques intègrent et digèrent ces plastiques », explique à 20 Minutes Gaël Le Roux, directeur de recherche au CNRS et coauteur d’une récente étude sur le cycle complet de vie des plastiques et microplastiques, parue dans la revue spécialisée Microplastics and Nonaplastics.

L'équipe de scientifiques toulousains, membres du Laboratoire d’écologie fonctionnelle et environnement et du Laboratoire Géosciences et environnement a examiné l’ensemble des données existantes sur la présence de ces plastiques dans de nombreuses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Réchauffement climatique : une habitation côtière sur 10 pourrait se retrouver sous les eaux en France
Climat : les 8 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre
La couche d’ozone pourrait pour se rétablir d’ici 40 ans, selon l’ONU
Architecture : des constructions inspirées de la faune et la flore
Hawaï : le volcan Kilauea entre à nouveau en éruption