Même son opticien ne l'avait pas vu venir : son œil se fait la belle, un diagnostic terrible en cause

Ce cauchemar pour Mphango Simwaka a commencé en novembre 2022. Alors âgée de 22 ans, la jeune femme a vu un léger gonflement sur son œil gauche. C’est alors qu’elle s’est rendue à l'hôpital Bradford Royal Infirmary (BRI). Une visite lors de laquelle aucun test ni scanner n’aurait été effectué, selon ses dires. Après quoi le médecin lui a dit qu’il s’agissait d’un gonflement causé par un orgelet. Il a été prescrit à Mphango Simwaka d’utiliser une compresse chaude. Sentant que le problème était plus sérieux, la jeune femme décide alors d’avoir un deuxième avis. En consultant un opticien, ce dernier lui a également dit que son orbite oculaire était enflammée. Elle a donc reçu un lubrifiant oculaire. Un autre médecin du BRI lui avait également dit qu’il s’agissait d’une conjonctivite.

Persévérance : le diagnostic terrible tombe !

Malgré tout, Mphango Simwaka n’était toujours pas satisfaite et décide alors d’aller aux urgences de l'hôpital universitaire de Croydon. C’est ainsi qu’elle a été dirigée vers l’hôpital ophtalmologique St George's Moorfields. C’est là qu’elle a reçu un diagnostic d’une "tumeur agressive". "Le dernier médecin a jeté un œil à mon œil et a été complètement mortifié. Les choses ont rapidement dégénéré et j’ai été envoyé pour des tests, qui ont montré que j’avais un nombre anormal de globules blancs, mais la cause était inconnue", se souvient Mphango Simwaka. (...)

Lire la suite sur Closer

Stéphanie de Monaco en larmes : moment d’émotion sur le Rocher, elle a fondu en sanglots
Harry menacé : la guerre froide a commencé entre l’époux de Meghan Markle et ses ex-amis
Luana Belmondo célibataire : son message grinçant après la mise au point minimale de Paul Belmondo
TÉMOIGNAGE. "La paresse de mon mari me fatigue, j'ai décidé de le tester"
Cyril Hanouna prêt à quitter la France ? On a la réponse et elle ne va pas plaire à tout le monde