"Même nous, on ne comprend rien !" : Léa Salamé rappelle à l'ordre les candidats dans "France 2022"

Clin d'oeil. C'était l'instant cacophonie de la soirée. Jeudi sur France 2, la politique était de retour en prime time. A quelques jours du premier tour des élections législatives, la chaîne proposait l'émission "France 2022", présentée par Léa Salamé et Laurent Guimier. Tous deux ont accueilli en plateau 10 représentants des principales formations politiques pour débattre pouvoir d'achat, modèle social et sécurité, des thèmes supposés être au plus près des préoccupations des Français.

Mais même si les temps de parole étaient mesurés et limités pour chacun des responsables politiques, cela n'a pas empêché l'émission d'être inaudible par moments lorsque la tension a monté en plateau. Cela a été le cas par exemple après 23h, autour de la sécurité et du dossier brûlant du refus d'obtempérer d'un automobiliste à Paris, qui a coûté la vie à sa passagère tuée par les policiers. Alors que le patron du Parti socialiste Olivier Faure rapportait les propos d'une des témoins présente à bord - qui affirme que les policiers n'étaient pas en danger lors de ce contrôle - et précisait attendre les conclusions de l'enquête, ses adversaires se sont émus de sa position sur le comportement des policiers.

"Mettez-vous à la place des téléspectateurs !"

Chacun a donc voulu y aller de son argument, à commencer par Olivier Véran, ministre chargé des relations avec le Parlement et la vie démocratique. Pour le téléspectateur, les points de vue de chacun...

Lire la suite


À lire aussi

"Splash ! Le grand plongeon" : Les quinze candidats
Présidentielle et vidéo sociale : Macron domine les candidats, Zemmour s'effondre, Mélenchon s'accroche
Présidentielle et vidéo sociale : Puremédias lance son baromètre exclusif sur la présence des candidats sur les réseaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles