"Même durant la guerre, ce n’était pas pareil" : la vie en Ehpad à l'heure du confinement

franceinfo

Un isolement qui s'accentue et des personnels épuisés, les Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) doivent affronter une épidémie de coronavirus qui a déjà fait de nombreux morts au sein de ces établissements. Le mari de Catherine, atteint de la maladie d’Alzheimer, est placé dans un Ehpad à Fontainebleau, en Seine-et-Marne. Avec le confinement, cela fait déjà deux semaines qu’elle n’a pu ni le voir ni même l’entendre. "Je n’ai qu’une peur, c’est que mon mari oublie ma voix et mon odeur, confie-t-elle. Comment on va les retrouver ? Si on a le bonheur de les retrouver… C’est ça dont on a peur".

>> DIRECT. Suivez les dernières informations concernant l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement

Une situation à laquelle s’ajoute la crainte de la maladie. "On vient de perdre le mari d’une amie à cause de cette maladie, il était dans un Ehpad aux alentours, poursuit Catherine. Notre plus grosse inquiétude, ce n’est pas encore de ne pas leur parler, c’est ce qui risque de leur arriver si le virus rentre dans l’établissement".

Des heures au téléphone

L’inquiétude face à l’inconnu qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi