"On est tous dans le même bateau" : à Marseille, Indochine relativise après le report de sa tournée française

Véronique Dalmaz
·1 min de lecture

Le groupe mythique des années 80 devait fêter ses 40 ans de carrière avec six concerts programmés dans les plus grands stades français entre mai et juillet, dont un à Marseille le 5 juin prochain. Face aux incertitudes liées à la crise sanitaire, Indochine a préféré reporter cette tournée anniversaire. Une annonce faite le 7 avril. Mais comme à Bordeaux, où il devait donner le coup d’envoi de cette tournée, Nicola Sirkis, son chanteur, a fait le déplacement au stade Vélodrome pour apporter quelques explications.

Vaccinodrome

"En face de nous, il y a des marins-pompiers qui vaccinent. On doit rester humbles", lance le leader du groupe aux journalistes venus assister à la conférence de presse. Le stade Vélodrome est depuis mi-mars un vaccinodrome. De quoi effectivement relativiser par rapport au report du Central Tour, la tournée d’Indochine. Même si Nicola Sirkis regrette ce rendez-vous manqué avec ses fans, le chanteur d’Indochine se montre mesuré : "Je pense à tous ces gens qui ont dû annuler leur mariage ou autre chose. On est tous dans le même bateau", ajoute-t-il.

Interrogé sur le lourd tribut payé par la jeunesse, Nicola Sirki estime que cette période est difficile pour toutes les générations : "Franchement, je pense que tout le monde est sacrifié en ce moment". Avant d'ajouter avec plus de gravité : "Avoir 20 ans en 14-18 ou en 1939 n’était pas non plus facile".

Un nouvel album en préparation

Lors de cette rencontre avec les journalistes, Indochine a confirmé que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi