La métropole de Lyon va enfin arrêter de louer un appartement parisien à 20.000 euros par mois

La Métropole de Lyon ne dispose plus de son "petit" nid douillet à Paris ! Depuis 1989, elle disposait d'un appartement plutôt cossu, de type haussmanien, de quelque 280 mètres carrés, localisé dans le VIIe arrondissement de la capitale, au 2 rue de Villersexel. Montant du loyer : pas loin de 20.000 euros par mois, rien que ça. Or, selon les informations du Progrès, il y a environ trois mois la collectivité a décidé d'arrêter les frais et a résilié ce bail parisien. Dans l'entourage de David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, on évoque un appartement "trop grand" et surtout "trop cher".

>> À lire aussi - Taxe ordures ménagères : la métropole de Lyon à nouveau épinglée

Il faut dire que l'habitation ressemblait à un véritable palace, avec de grandes salles de réunion, une cuisine, des bureaux, une salle de bain et même une chambre. La location annuelle, avec l'inclusion des charges, s'élevait à 232.909 euros, soit quelque 19.409 par mois. Au total, les contribuables de la Métropole de Lyon auront financé ce bijou parisien à hauteur de sept millions d'euros, précise le quotidien régional. Selon les informations de l'ancienne numéro deux des Républicains, Virginie Calmels, l'appartement a même servi de lieu de rencontre secret entre Emmanuel Macron et Alain Juppé, lors de l'entre deux tours de l'élection présidentielle de 2017.

Un bail initial de 370 mètres carrés

D'ailleurs, les lieux avaient été perquisitionnés dans le cadre de l'enquête ouverte sur une possible utilisation des moyens de la Métropole lyonnaise en faveur de la campagne de l'actuel chef de l'État, précise Le Progrès. Le bail avait été contracté à l'origine par Michel Noir (RPR), et l'appartement avait par la suite été conservé par Raymond Barre puis par Gérard Collomb. Ce dernier avait toutefois décidé, il y a plusieurs années, de sous-louer environ 88 mètres carrés sur les 370 mètres carrés figurant sur le bail d'origine à l'Agence pour le développement économique de la région lyonnaise.

>> À lire

(...) Cliquez ici pour voir la suite

LVMH, Kering… les actions de nos géants du luxe risquent de décevoir : le conseil Bourse du jour
Paris : un escroc empoche plusieurs milliers d'euros grâce à une fausse annonce de sous-location
Après la baisse du Livret A, où placer votre argent sans risque ? La taxe “abris de jardin” va de nouveau augmenter... Le flash éco du jour
Un sursis pour les produits français menacés de surtaxes aux Etats-Unis ?
Tesla conteste une pétition accusant ses voitures "d’accélérer involontairement seules"