La métropole de Lyon lance son "revenu de solidarité jeunes", un coup de pouce de 400 euros par mois pendant deux ans

Christophe Vincent
·1 min de lecture

Un jeune sur cinq vit sous le seuil de pauvreté. La crise du Covid-19 enfonce les plus fragiles. Afin de leur venir en aide, la métropole de Lyon va mettre en place son "revenu solidarité jeunes" destiné aux 18-24 ans en situation de précarité qui ne bénéficient pas d'autres aides.

>> Lire aussi : "Je ne mange qu'une fois par jour" : des "nouveaux pauvres" racontent comment la pandémie les a fait basculer dans la précarité

Pour cela, la Métropole va débloquer dix millions d'euros et cible 2 000 jeunes. "Il y a énormément de trous dans la raquette, affirme le président EELV de la Métropole Bruno Bernard. Cela peut concerner des sans domicile fixe, des étudiants boursiers qui ont fini leur parcours, qui sont en recherche d'emploi et qui n'ont plus aucune aide, mais aussi des gens qui n'arrivent pas à rentrer dans la garantie jeunes ou qui en sortent en échec. Ce dispositif, c'est pour aider pendant quelques mois et les remettre dans des dispositifs existants qui ne couvrent pas tous les champs aujourd'hui."

Une aide jusqu'à 400 euros par mois

Le 1er juin, les jeunes sans ressources de la métropole de Lyon pourront toucher jusqu'à 400 euros par mois pendant deux ans, exceptés les bénéficiaires du RSA, de la garantie jeunes et les étudiants boursiers. Marvin répond aux critères, Jessy n'est pas éligible, mais tous deux approuvent. "Il ne faut pas prendre ça comme de l'argent pour nous entretenir, il faut prendre ça comme une aide, assure Marvin. C'est un truc qui permet de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi