Métropole de Lille: les salariés d'Ilévia menacent de faire grève, une prime demandée pour les JO

Les transports de la métropole lilloise perturbés pendant les JO 2024? Les salariés du réseau Ilévia menacent de se mettre en grève sur la période des Jeux olympique. Un préavis de grève a même été déposé par l'intersyndical (CGT, SUD, CFDT) pour vendredi 21 juin, le jour de la fête de la musique.

Cette date, où les transports sont souvent très utilisés, a été choisie pour mettre la pression sur la direction d'Ilévia, concernant l'octroi d'une prime aux salariés pendant les JO.

Une prime de 500 euros demandée

D'après l'intersyndicale, la direction d'Ilévia a donné des éléments contraires à ce qui avait été annoncé pendant les négociations. Une prime récompensant 100% des salariés de l'entreprise aurait été mentionnée mais se serait transformée en prime de partage de 200 euros brut sous condition de présence pendant les JO, du 27 juillet au 11 août.

"Ce que nous demandons, c'est que la direction respecte plus son personnel. Elle nous impose des conditions de travail de plus en plus dégradées", a dénoncé Mohamed Farhi, secrétaire général de la CGT Ilévia Keolis Lille Métropole, auprès de BFM Grand Lille mardi 17 juin.

"Nous arrivons à une mobilisation des salariés contre leur gré pendant la période des JO et ça crée des contraintes financières énormes et nous demandons une compensation pour ce désagrément", a-t-il ajouté.

La CGT réclame notamment une prime de 500 euros pour l'ensemble des salariés sans conditions, une compensation financière pour les salariés mobilisés et contraints de reporter leurs congés ainsi que le maintien des horaires de travail initialement prévus.

Ilévia assure avoir mis 1,3 million d'euros sur la table

Contacté par BFM Grand Lille, Ilévia assure avoir "fait des propositions sur base des nombreux échanges qu’elle a pu avoir avec les équipes et les partenaires sociaux tout au long de cette année de construction du dispositif JO".

"Une nouvelle réunion d’échanges entre la direction et les instances représentatives du personnel a eu lieu ce 17 juin, mais n’a débouché sur aucun accord", ajoute l'entreprise en charge des transports lillois.

"La direction souhaite reconnaître l'engagement et l'investissement de ses salariés et reste déterminée à mettre en place les mesures associées via un système de primes juste, équitable et adapté", continue-t-elle expliquant avoir proposé un dispositif "en fonction des contraintes imposées aux collaborateurs" s'élevant à 1,3 million d'euros.

"La direction déplore le blocage des discussions à ce stade. Le réseau de transport collectif est en effet un maillon essentiel et central dans la réussite de cet événement", termine Ilévia.

Article original publié sur RMC Sport