"Mon métier, c'est l'art du dérapage contrôlé" : star du dessin de presse au Monde, Plantu et sa petite souris s'apprêtent à tirer leur révérence

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Celui qui fêtera fin mars son 70e anniversaire en même temps que son départ du quotidien du soir a vu défiler des décennies d'histoire avec son crayon. Le gaucher a commencé à dessiner sous le septennat de Georges Pompidou et rend son tablier juste après le départ de Donald Trump de la Maison-Blanche. Avec, omniprésente dans son oeuvre, une petite souris malicieuse qui devient vite sa signature.

La paix comme thème de prédilection

Son thème favori, c'est la paix. Il a d'ailleurs créé en 2006, avec l'aide de l'ex-secrétaire secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, "Cartooning for Peace", un réseau international de dessinateurs de presse engagés qui combattent, avec humour, pour le respect des cultures et des libertés.

Comme pour mieux illustrer son sujet fétiche, la colombe façon Picasso est elle aussi récurrente. Le volatile est présent dès le premier dessin qu'il publie dans Le Monde, en octobre 1972, consacré à la guerre du Vietnam. Et, sur un croquis daté du 22 janvier, on retrouve la colombe, drapeau américain dans son bec et surplombant le nouveau président (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi