Méthode forte. Le président philippin menace de jeter les vaccinosceptiques en prison

·1 min de lecture

Les autorités philippines peinent à vacciner une population qui a gardé en mémoire une campagne qui avait viré à la catastrophe. Face à ces résistances, Rodrigo Duterte est sorti de ses gonds.

Comme à son habitude, le président philippin ne fait pas dans la demi-mesure. Une semaine après avoir prédit à tous ceux qui refusent de se faire vacciner qu’ils mourraient du Covid-19, il a menacé ces mêmes “récalcitrants” de les faire arrêter. Ce que The Philippine Star résume en une ce mercredi 23 juin en citant Rodrigo Duterte, alias Rody : “Faites-vous vacciner ou c’est la prison”.

Notre pays est confronté à une crise. Il y a une urgence nationale. Si vous ne voulez pas être vaccinés, je vous ferai arrêter”, a ainsi déclaré le président dans un discours enregistré et diffusé à la télévision dans la soirée du 21 juin.

Vous êtes potentiellement porteur du virus et, pour protéger le reste de la population, je dois vous faire emprisonner. C’est vous qui voyez : soit vous vous faites vacciner, soit je vous envoie derrière les barreaux. Les cellules ne sont pas propres, les policiers sont trop paresseux pour les nettoyer. Elles empestent.”

À lire aussi: Confinement. Aux Philippines, les pauvres s’organisent, le pouvoir réprime

Au cours de son allocution, le chef de l’État a également menacé ses concitoyens de leur injecter un médicament utilisé pour traiter des parasitoses, comme la gale.

Si vous ne voulez pas vous faire vacciner, je n’hésiterai pas à vous donner le vaccin pour les porcs, l’ivermectine.”

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles