Voici la méthode ancestrale pour récolter le délicieux coco de Paimpol

·1 min de lecture

C'est la première appellation d'origine protégée pour un légume frais. Originaire de la Bretagne, le coco de Paimpol est un plat qui ne se récolte que jusqu'en octobre. Et la production traditionnelle de ce haricot atypique n'a pas changé depuis l'entre-deux Guerres. Europe 1 s'est rendue en Bretagne pour rencontrer des producteurs totalement passionnés par ce beau produit. 

25 kilos en une heure !

Assis sur une chaise, les producteurs plument les cocos de Paimpol, comme une volaille. "On secoue un peu toutes les gousses, à la main, et puis on plume. C'est pour ça qu'on dit plumer parce qu'il faut avoir l'appui sur la cuisse", explique Hubert Jacob, un producteur de coco de Paimpol.

En seulement une heure, les producteurs arrivent à plumer plus de 25 kilos de coco de Paimpol à la main. Mais pourquoi n'a-t-on pas trouvé un moyen de plumer les cocos de façon mécanique ? "La gousse est quand même bien attachée. Donc c'est compliqué à tirer mécaniquement et la gousse est aussi assez fragile. Si jamais on utilise une machine, elle va casser la gousse", éclaire le producteur.

>>Retrouvez tous les replays de l'émission de Laurent Mariotte "La table des bons vivants" ici

Un produit frais à déguster rapidement

Dès l'achat du coco de Paimpol, vous devez l'écosser assez rapidement car vous l'aurez seulement entre un et trois jours dans votre dans votre assiette parce que le coco, ça se mange très frais. "Comparé aux haricots secs, le coco ne sera pas à retremper, il sera bon à mett...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles