Pour son « métavers », Facebook prévoit 10 000 embauches en Europe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Mark Zuckerberg promet que le projet sera plus ouvert et moins opaque que Facebook. 
Mark Zuckerberg promet que le projet sera plus ouvert et moins opaque que Facebook.

Facebook prévoit d?embaucher 10 000 personnes d?ici à cinq ans dans l?Union européenne pour travailler sur le « métavers », le monde parallèle numérique qui est le Graal de Mark Zuckerberg, le fondateur et patron du géant américain des réseaux sociaux. « Cet investissement est un vote de confiance dans la force de l?industrie technologique européenne et le potentiel des talents technologiques européens », ont indiqué dans un article de blog le Britannique Nick Clegg et l?Espagnol Javier Olivan, deux des plus hauts responsables du groupe qui compte aujourd?hui plus de 63 000 salariés.

Aucun détail précis n?est donné sur les pays où seront localisés les futurs emplois ni sur le type d?emploi concerné. « Le besoin d?ingénieurs hautement spécialisés est l?une des priorités les plus urgentes de Facebook », se contentent-ils de souligner. Le « métavers », contraction de méta-univers (« metaverse » en anglais), est une sorte de doublure numérique du monde physique, accessible via Internet. Grâce notamment à la réalité virtuelle et augmentée, il devrait permettre de démultiplier les interactions humaines, en les libérant des contraintes physiques, via Internet.

À LIRE AUSSIPourquoi l?utilisation d?Instagram doit être encadrée

Il pourrait par exemple offrir la possibilité de danser dans une boîte de nuit avec des personnes situées à des milliers de kilomètres, mais aussi d?acheter ou de vendre des biens ou services numériques, dont beaucoup restent encore à inventer [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles