Les météorologues n'en ont pas cru leurs yeux : un enroulement typique d’un ouragan s'est formé en janvier !

La saison des ouragans s'étale de juin à novembre dans l'océan Atlantique et celle de l'année 2022 s'est terminée de manière tardive avec l'ouragan Nicole. L'hiver est donc généralement une période calme et sans danger dans l'Atlantique, mais ce lundi 15 janvier, les météorologues n'en ont pas cru leurs yeux en apercevant sur les images satellitaires un système nuageux présentant un enroulement... typique de ce que l'on peut voir sur les tempêtes tropicales et les ouragans !

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Centre national des ouragans a aussitôt rédigé un rapport sur le phénomène en précisant qu'il ne menaçait aucune côte. Ce phénomène, étonnant pour cette période de l'année, aurait dû être nommé Arlene s'il entrait dans la catégorie des tempêtes tropicales, mais il s'agit finalement d'une tempête « subtropicale » longeant, à bonne distance, les côtes canadiennes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ses vents ont tout de même atteint les 96 km/h, avant de perdre leur intensité en rencontrant les eaux plus froides du nord. L'enroulement nuageux a même formé un semblant « d'œil » comme dans le cas des ouragans.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'eau anormalement chaude de l'Atlantique, 20 °C dans sa zone de formation, a permis au système de s'intensifier.

> Lire la suite sur Futura