Météorite martienne : Black Beauty éclaire le paradoxe du jeune Soleil faible

Laurent Sacco, Journaliste
·2 min de lecture

Northwest Africa 7034 et Northwest Africa 7533 sont deux fragments d’une météorite que l’on a retrouvée au Maroc. C’est un exemple d'une roche que l'on classifierait sur Terre parmi les brèches, c'est-à-dire des assemblages soudés de fragments de différentes origines. Elle est plus connue sous le nom de « Black Beauty ». Outre son aspect esthétique, elle fascine parce qu’elle fait partie des 200 météorites martiennes connues de la noosphère. Elles se répartissent pour l'essentiel entre trois grandes classes appelées du nom des villages à proximité desquels des Hommes ont assisté à leur chute. Il y a ainsi eu la chute observée près du village français de Chassigny en 1815, celle de Shergotty en Inde (1865) et celle de Nakhla en Égypte (1911).

Black Beauty est tout de même atypique au regard de ce classement. Par contre, son origine est la même, c’est-à-dire l'impact d'un petit corps céleste assez puissant pour éjecter dans l'espace des fragments de Mars portant ces roches. Une des raisons qui fait que nous savons qu’elles viennent très probablement de la Planète rouge, et pas de la surface d’un astéroïde qui aurait subi le même sort, c’est que l’on a trouvé des bulles de gaz piégées dans des fragments de certaines de ces familles de météorites dont la composition était proche de celle de l'atmosphère martienne connue depuis les missions Viking.

Une météorite datant du Noachien martien

L’âge de Black Beauty est estimé à 4,4 milliards d'années, ce qui en fait la plus ancienne météorite martienne découverte à ce jour. Pour la petite histoire, Northwest Africa 7533, alias NWA 7533, a été découvert par le chasseur de météorites Luc Labenne chez qui on peut se procurer à des prix dérisoires des fragments de météorites martiennes et lunaires sur son site Météorites et Bijoux (il existe deux adresses incontournables en France pour se procurer des météorites, la seconde est celle de Carion Minéraux‎).

La météorite martienne NWA 7533, surnommée « Black Beauty ». © Luc...
La météorite martienne NWA 7533, surnommée « Black Beauty ». © Luc...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura