Météo : quatre départements du Sud placés en vigilance orange

·1 min de lecture
Ces orages pourraient « provoquer localement des dégâts importants » et « des vies et des biens peuvent être localement mis en danger ».
Ces orages pourraient « provoquer localement des dégâts importants » et « des vies et des biens peuvent être localement mis en danger ».

Ces orages pourraient « provoquer localement des dégâts importants » et « des vies et des biens peuvent être localement mis en danger ». L?information a été communiquée par Météo-France, samedi 25 septembre, dans son dernier bulletin météorologique. Au total, quatre départements situés dans le Sud ? le Gard, l?Hérault, la Drôme et l?Ardèche ? ont été placés en vigilance orange. Ces derniers devraient être frappés à partir de 22 heures, par des orages et des inondations. Ces intempéries devraient durer jusqu?au lendemain, à la mi-journée.

Dès « la première partie de nuit, la situation deviendra de plus en plus orageuse du Languedoc à la vallée du Rhône », a prévenu la chaîne météorologique, mais « c?est surtout sur la seconde partie de nuit que les orages les plus violents seront observés », avec des cumuls de précipitations pouvant atteindre de 70 à 100 mm « en moins de 3 heures » sur les départements concernés.

La baignade sur le littoral « très dangereuse »

La veille, le préfet de l?Hérault avait de son côté averti sur Twitter que la baignade serait « très dangereuse » samedi 25 septembre sur le littoral, en raison d?une forte houle attendue. Une même alerte a été lancée le même jour par les préfets de l?Aude et des Pyrénées-Orientales, toujours sur Twitter.

À LIRE AUSSIMétéo : vigilance orange dans l?Hérault en raison de pluies orageuses

Il il y a une dizaine de jours, de violents orages et des pluies record avaient touché le département du Gard, qui avait m [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles