La météo printanière inquiète l'exécutif, les contrôles renforcés

·2 min de lecture

Alors que le ras-le-bol commence à se faire sentir, le gouvernement ne cesse de marteler qu'il faut maintenir une vigilance accrue. D'autant qu'un nouveau facteur inquiète l'exécutif : l'arrivée des beaux jours. "La mobilisation de tous les Français est nécessaire pour faire face à l'épidémie. La situation reste préoccupante. Plus que jamais, le respect des règles sanitaires, du couvre-feu, des gestes barrières, sont un impératif majeur. (...) Je mesure qu'il est de plus en plus difficile à mesure que la météo s'adoucit, que les journées se rallongent, mais nous devons absolument maintenir ces efforts et tenir ensemble", n'a pas manqué de rappeler, mercredi 17 février, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, cité par BFMTV, lors de son point presse hebdomadaire, à l'issue du Conseil des ministres.

Premier gros test ce week-end du 20 février. Des températures printanières sont attendues un peu partout en France en ce nouveau week-end de départ en vacances. Les forces de l'ordre seront d'ailleurs fortement mobilisées pour l'occasion. "Pas de relâchement malgré le beau temps : la préfecture de Police reste pleinement mobilisée, ce week-end, pour contrôler le respect des mesures sanitaires en vigueur dont la stricte application par tous permet de garder le contrôle de l’épidémie", a prévenu la préfecture de police de Paris sur son compte Twitter. Ainsi, 4.000 agents seront déployés en Île-de-France tout le week-end, pour veiller au respect notamment du couvre-feu, précise Le Point.

>> A lire aussi - Covid-19 : ces départements où la proportion des variants explose

Même dispositions prises en Eure-et-Loir, où là aussi, la préfecture a annoncé un renforcement des contrôles. À Lyon, dès vendredi soir, les forces de l'ordre étaient également à pied d'œuvre. Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes a d'ailleurs décidé d'interdire la consommation d'alcool sur la voie publique de 12h à 18h samedi. En Meurthe-et-Moselle, où la situation sanitaire est tendue, la préfecture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Plus de 200 Boeing 787 vont être inspectés après la découverte de nouveaux problèmes
En 2035, la France comptera quatre nouveaux sous-marins nucléaires, discrets “comme un banc de crevettes"
Malgré le Brexit, les données personnelles continueront de circuler avec le Royaume-Uni
Covid-19 : ces départements où la proportion des variants explose
Vaccin Covid-19 : les frais de transport pris en charge à 100 % en cas d’incapacité à se déplacer