Météo : un nouvel épisode de chaleur attendu en France mercredi

Après une chaleur déjà historique en septembre, la France enregistre des températures inédites pour un mois d’octobre.

Le mercure continue de grimper à des niveaux jamais enregistrés pour le dixième mois de l’année (photo d'illustration).  - Credit:NICOLAS GUYONNET / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Le mercure continue de grimper à des niveaux jamais enregistrés pour le dixième mois de l’année (photo d'illustration). - Credit:NICOLAS GUYONNET / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Après un week-end estival avec des températures inédites pour un mois d'octobre, l'épisode de chaleur exceptionnel se poursuit avec un pic attendu lundi et d'autres possibles records, avant une accalmie mardi. « Ce lundi, on va atteindre le pic d'intensité, de nouveaux records risquent d'être battus. Ce sera la journée la plus chaude de la séquence. Mardi marquera la fin de cet épisode de chaleur exceptionnellement tardif, avant une remontée des températures dans les jours qui suivent », a dit à l'AFP Tristan Amm, prévisionniste de Météo-France.

Les maximales atteindront 32 à 34 degrés dans le centre et le sud-ouest du pays, localement 35 à 36 dans le Béarn. Dimanche, la plus haute température de France – 35,5 degrés – a été enregistrée dans le village médiéval de Cordes-sur-Ciel, dans le Tarn. Les services climatologiques de Météo-France devront confirmer dans la journée s'il s'agit du nouveau record national pour un mois d'octobre. Les prévisionnistes notent que le record de température à Toulouse dimanche, 33 degrés, dépasse de plus de deux degrés le précédent record (30,8) de la plus haute valeur recensée durant un mois d'octobre. À Aurillac, la progression est encore plus forte : 31,2 degrés, contre 26,6.

Plan canicule à Lourdes

Dans les Hautes-Pyrénées, où la barre des 30 degrés sera à nouveau dépassée lundi, le Sanctuaire de Lourdes, lieu de pèlerinage qui accueille de nombreux malades et personnes à la santé fragile, a prévu des célébrations en intéri [...] Lire la suite

VIDÉO - La Méditerranée en surchauffe : le phénomène des "canicules marines" inquiète les scientifiques