Orages: L'alerte rouge levée dans le Gard, 6 départements en vigilance

·3 min de lecture

VIGILANCE - Météo France a levé peu après 14h ce mardi 14 septembre son alerte rouge dans le Gard en raison des violents orages, pluies ou encore de la grêle qui se sont abattus dans la matinée sur le département, plus particulièrement sur le bassin Nîmois.

Le Gard et 5 autres départements (l’Aveyron, la Haute-Garonne, le Lot, le Tarn et le Tarn-et-Garonne) restent cependant toujours placés en vigilance orange, depuis ce bulletin de 14h de Météo France. L’Hérault n’est plus en vigilance orange.

“La situation pluvio-orageuse évolue favorablement avec une atténuation progressive de l’activité orageuse. En ce début d’après-midi, les cellules orageuses les plus fortes concernent encore l’est du Gard avec des intensités pluvieuses de l’ordre de 50 en 1 heure”, précise l’institut météorologique.

“On a mesuré à Saint-Dionisy 276 mm de pluie, dont 111 mm en 1h. On a également relevé de fortes rafales avec par exemple 105 km/h en région Nîmoise”, précise l’institut météorologique.

Cette situation pluvio-orageuse doit se poursuivre jusqu’en début d’après midi d’abord sur la Haute-Garonne et le Tarn-et-Garonne puis se déplaçant vers l’est pour atteindre le Lot, le Tarn et l’Aveyron en fin d’après-midi.

À la mi-journée les pompiers du Gard expliquaient n’avoir pas encore effectué “d’interventions significatives liées à cet événement météorologique”, 23 personnes, prises au piège dans leur véhicule, avaient été mises en sécurité.

Quelque 70 interventions non urgentes pour locaux inondés ou infiltration d’eau seront traitées une fois l’épisode pluvieux terminé, ont-il ajouté.

Sur les réseaux sociaux, les images des pluies diluviennes et des premières inondations ont commencé à abonder. Peu avant 13 heures, Météo France évoquait 200mm de pluies tombés dans la matinée rien qu’au sud-ouest de Nîmes.

La circulation des trains TER a été complètement interrompue entre Nîmes et Montpellier.

Les pluies ont rendu difficile la circulation sur une partie de l’autoroute A9 et la bretelle d’entrée de l’échangeur de Gallargues (n°26), entre Nîmes et Montpellier, ont été fermées, en direction de Lyon et de l’Espagne.

Préventivement, 12 pompiers spécialisés dans les secours en eau vive ont été prépositionnés vers Nîmes et 20 autres sapeurs-pompiers positionnés en renfort dans les centres de secours d’Uzès et de Saint-Geniès-de-Malgoire, a précisé le commandant Tanguy Salgues du Service départemental d’incendie et de secours du Gard.

La sécurité civile indiquait en début d’après-midi que 350 sapeurs-pompiers et sapeurs-sauveteurs sont également mobilisés, ainsi que 3 hélicoptères prépositionnés à Nîmes.

À voir également sur Le HuffPost: Inondations à Agen après un “record absolu” de pluies

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles