Météo : 5 départements en vigilance orange « orages », indique Météo-France

Canva

PREVISIONS - Le temps est encore instable dans plusieurs régions ce mercredi

Le ciel sera encore capricieux ce mercredi, avec des averses et des orages, notamment sur le Centre-Ouest du pays. Météo-France a placé départements en vigilance orange « orages » dans son bulletin de 16 heures.



Les départements de l’Ille-et-Vilaine, de la Mayenne, de la Sarthe, du Maine-et-Loire et de l’Indre-et-Loire sont en vigilance orange pour orage, associés à des chutes de grêle ainsi qu’à de fortes rafales de vent. La vague orageuse s’est propagée ce mercredi matin dans l’Ouest Aquitaine ainsi que les départements de la région Poitou-Charentes puis vers la Haute-Vienne et la Creuse. .

Une double vigilance orages et canicule

L’épisode de canicule s'est terminé et la vigilance orange, qui concernait encore 6 départements du Centre Est (le Jura, la Saône-et-Loire, la Loire, le Rhône, l’Ain et l’Isère) ce mercredi matin a été levé dans l’après-midi.

Dans la journée, le temps s’annonce encore instable en de nombreuses régions. Sur la Normandie, l’Ile-de-France et les Hauts-de-France jusqu’aux Ardennes, le temps sera globalement calme, sous un ciel partagé entre soleil et nuages. Toutefois, des orages pourront ponctuer la soirée du sud de la Normandie à la capitale. Sur la bordure côtière du(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Météo : Des grêlons énormes s’abattent sur le Loiret et provoquent des dégâts
Corse : Comment les remontées de poussières du Sahara inversent la polarité électrique des orages
Météo : Des vents violents et des chutes de grêle en Gironde entraînent plus de 700 interventions des pompiers
Canicule : Des pointes à « 42°/43°C » en Aquitaine, record « absolu » à Biarritz... La France a atteint un pic de chaleur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles