Météo : à Quimperlé, dans le Finistère, une crue impressionnante inonde la ville

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, alors que le Finistère est placé en vigilance orange aux crues et inondations, la rivière Laïta est sortie de son lit et a inondé une partie de Quimperlé (photo d’illustration prise en février 2014, lors de la précédente crue majeure).
FRANK PERRY / AFP Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, alors que le Finistère est placé en vigilance orange aux crues et inondations, la rivière Laïta est sortie de son lit et a inondé une partie de Quimperlé (photo d’illustration prise en février 2014, lors de la précédente crue majeure).

MÉTÉO - Malgré la vigilance orange, le phénomène a été plus impressionnant qu’attendu. Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, du 31 décembre 2022 au 1er janvier 2023, la rivière Laïta est sortie de son lit et a inondé des quais de la ville de Quimperlé, dans le Finistère, a-t-on appris auprès de la mairie bretonne et sur des images publiées sur les réseaux sociaux.

« On a de l’eau. Pour la première fois depuis 2014, la Laïta est sortie de son lit en allant au-delà des 3,80 mètres de protection des barrières anti-inondations. Mais ce n’est pas une crue historique », a déclaré à l’AFP Michaël Quernez, maire PS de cette ville du sud de la Bretagne d’environ 12 000 habitants. La crue a atteint environ 4,20 m durant la nuit et des photos et vidéos présentes dans cet article montrent effectivement les quais en partie inondés.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Les mesures de prévention ont été prises dès hier (samedi), l’information a été donnée aux riverains. Tous les services ont été mobilisés », s’est félicité Michaël Quernez. « Notre principale crainte est la pluviométrie. Notre espoir est qu’on retrouve une situation plus optimiste mardi », a-t-il dit. Dans son bulletin de vigilance, Météo-France place effectivement le département du Finistère en vigilance orange aux crues jusqu’à ce dimanche 1er janvier au soir.

Une décrue qui tarde

Mais la situation devrait évoluer favorablement en raison de coefficients de marée bas et de l’absence de vent.

Comme l’a communiqué la préfecture du Finistère à l’Agence France presse, « à Quimperlé, la crue a été plus importante que prévu. Il y a plusieurs quais qui sont inondés, une vingtaine de logements et quatre ERP [établissement recevant du public] ». Tous les habitants ainsi que les bars et restaurants avaient été prévenus en amont et avaient pris leurs précautions, a-t-on ajouté de même source.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Les pompiers, qui se sont rendus sur place, ont constaté que la décrue n’était pas encore suffisante pour débuter des opérations de pompage », a ajouté la préfecture, qui a précisé que « quelques débordements » d’eau avaient eu lieu à Chateaulin en raison de la crue de l’Aulne.

D’après le site gouvernemental vigicrues, « les niveaux devraient rester hauts ce jour (dimanche), en lien avec les heures de pleine mer. Le bassin de la Laïta sera concerné par l’événement pluvieux de cet après-midi, ce qui ne devrait avoir pour effet ’que’ de ralentir la décrue ».

Une partie des quais de Quimperlé avait déjà été inondée en février 2014.

À voir également sur le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi