Mérignac: pour Marlène Schiappa, "un féminicide, c'est un féminicide de trop"

·1 min de lecture
La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté le 6 mai 2021. - BFMTV
La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté le 6 mai 2021. - BFMTV

Marlène Schiappa, en déplacement à Bordeaux deux jours après le féminicide survenu en pleine rue à Mérignac (Gironde), a souhaité adresser "une pensée à la mémoire de Chahinez, une jeune femme de 31 ans, mère de trois enfants et qui a été tuée dans des conditions absolument terribles".

"Un féminicide, c'est un féminicide de trop", a déclaré la ministre, ajoutant qu'"on ne peut pas supporter qu'en 2021, un homme commette un féminicide en pleine rue".

Une mission d'inspection déclenchée

Marlène Schiappa dit ne pas accepter "qu'il y ait en France encore aujourd'hui des hommes qui considèrent qu'ils ont droit de vie ou de mort sur leur femme ou sur leur ex-femme [...] cela fait des années que je tire la sonnette d'alarme sur les féminicides, sur les violences conjugales".

La ministre a conjointement saisi avec Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti l’inspection générale de l’administration et l’inspection générale de la justice concernant ce drame.

"Le gouvernement est pleinement mobilisé contre les féminicides mais il nous appartient aussi de voir les situations lucidement et donc cette mission d'inspection devra nous permettre de faire toute la lumière sur ce qui s'est produit", a enfin indiqué la ministre.

Article original publié sur BFMTV.com