Mémona Hintermann révèle que son mari a tenté de se suicider en septembre 2020

·1 min de lecture

Quand la vie devient trop difficile à supporter, certains font le choix d'en finir, laissant leurs proches dans le désarroi. Car bien souvent, ces derniers se demandent comment ils n'ont rien pu voir venir. C'est ce qui est arrivé à Dominique Loiseau, dont l'époux, le chef Bernard Loiseau, s'était suicidé à l'âge de 52 ans à l'aide d'un fusil de chasse. Une épreuve traumatisante à laquelle a également dû faire face la journaliste Mémona Hintermann, qui sort le livre Je n'ai pas su voir ni entendre. Dans celui-ci, l'ancienne membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel brise le tabou du suicide et raconte la tentative de son mari en septembre 2020 dans les Landes. C'est son fils Hugo qui l'avait retrouvé dans le coma dans sa voiture, garé sur une plage de Seignosse. Un souvenir douloureux pour la journaliste, qui s'en veut de ne pas avoir réagi plus tôt pour venir en aide à son époux.

Dans l'émission de Jacques Sanchez sur Non Stop People, Mémona Hintermann a expliqué le geste désespéré de son époux par le fait qu'il serait tombé en dépression quelques mois avant de passer à l'acte. Seulement à l'époque, la journaliste n'avait pas pris les signes annonciateurs au sérieux. "Ce n'est pas facile de voir les signes et je m'en suis énormément voulu. Je me suis dit : 'Je suis une imbécile'. Parce que franchement, avec ce qu'il m'a dit, ce qu'il me disait comme énormités, on aurait dû se dire que c'était beaucoup plus que de petites escarmouches d'un couple qui ne va pas très bien, qui (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Yannick (Mariés au premier regard 5) dévoile la vraie raison de sa rupture avec Mélina
Sandrine Kiberlain : pourquoi a-t-elle refusé l'Ordre national du mérite ?
Laure et Matthieu (MAPR 5) : le futur papa toujours prêt à se sacrifier pour sa chérie
VIDEO "Je m'arrête de vivre si j'ai un enfant" : Chimène Badi se confie sans tabou sur la maternité
Françoise Hardy « proche de la fin » : pourquoi elle sait qu’elle n’aura jamais accès à l’euthanasie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles