Mémoires du prince Harry : pourquoi ses révélations choc pourraient entraîner la fin de la monarchie

© Sascha Schuermann / AFP

Le prince Harry n'avait certainement jamais autant fait parler de lui. Le duc de Sussex est au centre de l'attention médiatique depuis la sortie de ses mémoires, mardi 10 janvier. L'époux de Meghan Markle s'y confie à cœur ouvert sur différents sujets, même les plus intimes, comme son ancienne addiction à la cocaïne sa première relation sexuelle avec une femme plus âgée que lui ou encore le nombre de talibans qu'il a tués quand il était à l'armée.

La monarchie, une institution qui "représente l'inégalité"

Au Royaume-Uni, ce grand déballage de 500 pages et les multiples interviews choc d'Harry font grincer des dents. Le petit-fils d'Elizabeth II a cette fois-ci franchi la ligne rouge. Ses attaques répétées contre son frère William, le futur roi d'Angleterre, mais aussi contre la reine consort Camilla, qu'il qualifie de "dangereuse", sont perçues comme des menaces directes pour monarchie.

 

LIRE AUSSI- Rivalité avec William, mort de Diana, racisme… Ce qu'il faut retenir des interviews du prince Harry

Selon la biographe de Charles III, Catherine Mayer, les révélations du prince Harry pourraient signer l'arrêt de mort de la monarchie britannique. "C’est peut-être quelque chose qui marquera le début de la fin de la monarchie", assure-t-elle dans les colonnes du Guardian. "C’est important, étant donné le manque de confiance dans l’État en ce moment (…) C’est, après tout, une institution qui représente l’inégalité, donc il y a d’énormes choses en jeu", poursuit-elle.

Les rév...

Lire la suite sur Europe1