Mémoires du prince Harry : un carton dans les librairies, en France et en Angleterre

© REUTERS

Selon Penguin Random House, "Spare" ("Le Suppléant" en français), ces ventes au Royaume-Uni, Etats-Unis et Canada, dans tous les formats et sous toutes les formes (numérique, audio...), sont sans précédent pour un essai publié par ce géant de l'édition. Ce dernier n'a pas donné de chiffres pour les 15 autres langues dans lesquelles le livre a été publié.

À lire aussi « Le Suppléant » : Est-ce que l’autobiographie du prince Harry est objectivement un bon livre ?

Un nouveau tirage en France

L'édition française, qui avait été lancée avec un tirage de 210.000 exemplaires, fait l'objet d'un nouveau tirage de 130.000 exemplaires supplémentaires, ont indiqué à l'AFP les éditions Fayard. L'éditeur fait état d'une demande des libraires environ 20% supérieure à celle du premier tome des mémoires présidentiels de Barack Obama en 2020, "Une terre promise".

Dans ce livre publié mardi, quatre mois après la mort d'Elizabeth II et quatre mois avant le couronnement de Charles III, le prince exilé depuis 2020 en Californie dresse un portrait critique de ses proches, en réglant des comptes parfois vieux de plus de vingt ans.

Personne ne sort indemne du "Suppléant": ni lui-même, à l'adolescence marquée par les drogues et l'alcool, et qui se raconte avec impudeur, ni son père le roi Charles III, ni son frère William, le plus attaqué, ni sa belle-mère et désormais reine consort Camilla, ou sa belle-soeur Kate.

À lire aussi Le jour où Harry s’est violemment disputé avec Meghan...


Lire la suite sur ParisMatch