Mémoire de sang (France 3) Louise Monot :"On me propose souvent des personnages sombres ou dépressifs"

Qui est donc cette « autre » Louise ?

Louise Monot : C’est une anesthésiste, qui vit avec son mari, pédopsychiatre, et leurs deux enfants. Évidemment, cette stabilité professionnelle et familiale cache des failles, à ne pas dévoiler d’entrée ! Je peux simplement dire que l’enquête qui entoure la disparition de son beau-père est moins importante, pour elle, que sa quête intérieure. Sa priorité est de comprendre les troubles profonds qui la rongent.

À lire également

Louise Monot dans une série du créateur de X-Files

Est-il compliqué d’entrer dans la peau d’un personnage qui porte le même prénom que soi ?

Ça ne m’était encore jamais arrivé. Mais, j’ai trouvé cela amusant, même si, au départ, j’avais un peu peur de tout mélanger. D’autant que le mari de Louise est interprété par Samir Boitard, mon compagnon dans la vie… L’avantage, au moins, c’est qu’il n’y a aucune gêne pour les scènes de baisers !

Vous endossiez déjà un rôle lourd dans la série Malaterra (en 2015, sur France 2). N’aspirez-vous pas à un peu de légèreté ?

En France, on me propose souvent des personnages sombres ou dépressifs. Heureusement, je viens de tourner, au Canada, un épisode de Murdoch. Les productions anglo-saxonnes m’emplo... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi