Pour Mélenchon, les jeunes doivent « passer les hypocrisies au karcher »

·1 min de lecture
Dans le même temps, les intentions de vote que lui prêtent les sondages ont tendance à stagner, entre 7 et 13 %.
Dans le même temps, les intentions de vote que lui prêtent les sondages ont tendance à stagner, entre 7 et 13 %.

En 2017, les jeunes constituaient une part importante de son électorat, au moment où il avait atteint la quatrième place avec 19,58 % des voix. Raison pour laquelle, à quelques mois de l?élection présidentielle de 2022, Jean-Luc Mélenchon les a exhortés, dimanche 17 octobre, à se mobiliser à ses côtés, avant de leur demander de « passer les hypocrisies au karcher ». Des propos tenus en clôture de la convention de son mouvement, à Reims. Dans le même temps, les intentions de vote que lui prêtent les sondages ont tendance à stagner, entre 7 et 13 %.

« Ce monde est beau et vous méritez un monde moins moche que celui qu?ils se préparent à vous laisser », a lancé Jean-Luc Mélenchon, en référence au chef de l?État, qu?il avait étrillé dans les minutes qui précédaient.

« Vous n?aurez rien du tout si vous ne faites rien »

« Mais vous n?aurez rien du tout si vous ne faites rien, si vous laissez aller, si, au contraire de vos mères et de vos pères qui se sont battus [?], vous restez par extraordinaire mollement alanguis en attendant que ça se tasse », a tonné Jean-Luc Mélenchon. « Nous avons besoin de tout ce que vous êtes capables de nous donner, de votre participation vigilante, aguerrie, exigeante, qui vous fait lire jusqu?à la dernière ligne des programmes », a plaidé celui qui se targue, à six mois du premier tour, d?être le seul à avoir un programme.

À LIRE AUSSICoignard ? Discours politique : le concours de « radicalité »

Il a au passage égratigné l?écologiste Ya [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles