Comment Mélenchon enjambe le second tour de la présidentielle 2022

·1 min de lecture

POLITIQUE - Les Insoumis ne cessent de le marteler: il y aura un “troisième tour”. Au soir du premier tour de l’élection présidentielle, Jean-Luc Mélenchon avait annoncé la couleur: pas question de souffler pendant l’entre-deux-tours, l’heure est à la mobilisation pour les législatives.

Après avoir appelé ses électeurs à ne pas donner “une seule voix à Marine Le Pen”, Jean-Luc Mélenchon s’est immédiatement plongé dans son combat pour cet autre rendez-vous démocratique et cela avant même le second tour. Dans une longue interview sur BFMTV mardi soir, le candidat appuyait un peu plus son objectif, en appelant les Français à l’élire Premier ministre.

Une stratégie qui passe par l’occupation de la scène médiatique... même lorsqu’il en est absent. “Qui est sorti gagnant hier soir?,” a demandé au lendemain du débat de l’entre-deux-tours la journaliste Apolline de Malherbe au député insoumis Alexis Corbière. “J’ai envie de dire Jean-Luc Mélenchon”, s’est-il exclamé.

Jeudi soir, Jean-Luc Mélenchon tenait une conférence à la Maison de la Chimie de Paris où il a justifié son combat précoce: “Mon devoir par-dessus tout est d’exprimer politiquement les 7,7 millions de personnes qui ont fait le choix d’un bulletin L’Avenir en commun à l’élection présidentielle.”

À voir également sur Le HuffPost : Ces Marseillais ne veulent pas de Macron, mais ils feront barrage à Le Pen

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles