Mélenchon: "donner un coup de pied au derrière" des macronistes dans le 20e

·2 min de lecture
Jean-Luc Mélenchon le 1er avril 2021 à l'Assemblée nationale, à Paris

Le candidat à la présidentielle de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a demandé vendredi aux habitants du 20e arrondissement de Paris, où se déroule une législative partielle les 30 mai et 6 juin, de "donner un coup de pied au derrière" des macronistes en élisant Danielle Simonnet.

Jean-Luc Mélenchon s'exprimait depuis une estrade dans le quartier Python-Duvernois, après avoir déambulé près de deux heures dans la rue d'Avron, dans le 20e arrondissement de Paris.

S'adressant aux habitants, il a critiqué le désintérêt qu'ont les macronistes selon lui pour l'élection partielle dans cette circonscription populaire: "Ils pensent que vous vous en foutez, que ça va se régler entre gens de bonne compagnie! Votre mobilisation est aussi une mobilisation contre le mépris de classe".

Jean-Luc Mélenchon a lancé: "Vous avez un travail à faire avec votre bulletin de vote, c'est de leur donner un grand coup de pied dans le derrière". Il a aussi demandé à éviter le "poison du racisme": "C'est pas parce qu'ils (les macronistes) vous méprisent que vous devez mépriser le reste de la société".

La déambulation rue d'Avron a eu parfois des airs de bain de foule, dans un 20e arrondissement qui avait placé Jean-Luc Mélenchon en tête au premier tour de l'élection présidentielle de 2017 (31, 83% contre 30,59% pour Emmanuel Macron).

"Toute la cité est avec vous, M. Mélenchon", s'est ainsi écrié un jeune homme au passage de l'Insoumis. "Vous le savez pertinemment que tout le monde vous connaît ici", s'est esclaffé un commerçant devant l'étonnement affiché par le chef des députés LFI, avant de l'interroger sur son étal: "Vous n'avez besoin de rien? Seulement de voix?"

"C'est les endroits où on est le plus à l'aise", a admis Jean-Luc Mélenchon devant les journalistes. "Là, je nage dans le bonheur: la manière des gens de parler, d'être amicaux, gentils..."

La députée de la circonscription, la socialiste George Pau-Langevin, a démissionné après sa nomination en novembre dernier au poste d'adjointe à la Défenseure des droits, provoquant une élection législative partielle. Dans cette 15e circonscription de Paris, orientée à gauche, la conseillère Insoumise de Paris Danielle Simonnet affronte notamment la conseillère socialiste de Paris Lamia El Aaraje.

bap/adc/caz

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles