Mélenchon dit oui à Olivier Faure sur un référendum d’initiative partagée sur les super-profits

Jean-Luc Mélenchon ce dimanche à l'université d'été de LFI. - BFMTV
Jean-Luc Mélenchon ce dimanche à l'université d'été de LFI. - BFMTV

Jean-Luc Mélenchon s'est déclaré favorable à la proposition du Premier secrétaire du PS Olivier Faure d'un référendum d'initiative partagée (RIP) sur la taxation des super-profits, dimanche en clôturant les "Amfis d'été" de La France insoumise dans la Drôme.

Pour être lancé, le RIP nécessite le soutien de 20% des membres du Parlement d'abord, puis de la signature de 10% du corps électoral, soit plus de 180 députés et sénateurs et plus de 4,7 millions de personnes.

Jean-Luc Mélenchon a demandé "l'émulation plutôt que la compétition" au PS, à EELV et au PCF qui forment avec LFI la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes).

"Merci à Olivier Faure"

"La proposition du Premier secrétaire du PS, nous ne la rejetons pas, elle nous intéresse, parce que le PS qui est en train de se reconfigurer nous intéresse comme partenaire", a déclaré Jean-Luc Mélenchon.

"Si le groupe (parlementaire de La France insoumise, ndlr) accepte une motion référendaire, tous les insoumis se mobiliseront pour rassembler les 4,5 millions et demi de voix" nécessaires, a-t-il ajouté, avant de lancer:

"Merci à Olivier Faure d'avoir fait cette proposition parce qu'elle garantit que la Nupes vivra".

Par ailleurs, les Insoumis ont lancé une pétition pour que le gouvernement taxe les super-profits. "Il est temps de taxer les profiteurs de crise, d'augmenter la contribution des très grandes entreprises. Quand les États-Unis augmentent de six points leur taxes sur les entreprises, n'allons pas dire que c'est devenu un état chaviste!"

Article original publié sur BFMTV.com