La méga-fusée de la Nasa pour la Lune de retour sur son pas de tir

© UPI/Newscom

La nouvelle fusée géante de la Nasa, SLS, est de retour sur son pas de tir en Floride pour une nouvelle tentative de décollage vers la Lune dans dix jours, devant marquer le grand début du nouveau programme phare américain Artémis. Après deux échecs de lancement cet été à cause de problèmes techniques, la fusée avait dû être rentrée dans son bâtiment d'assemblage afin d'être protégée d'un ouragan.

La Nasa en a profité pour recharger les batteries de nombreux éléments de la fusée, y compris celles de certains mini-satellites scientifiques embarqués à bord.

Le trajet de quelques kilomètres séparant le bâtiment d'assemblage de l'aire de lancement 39B du centre spatial Kennedy a pris environ neuf heures. L'opération consistait à déplacer la fusée (haute de 98 mètres) sur une gigantesque plateforme roulant très doucement pour éviter au maximum les vibrations. Elle est arrivée à destination à 08H30 heure locale.

La mission test Artémis 1, sans astronaute à bord, marquera le tout premier vol du grand programme américain de retour sur la Lune, dont le but sera d'emmener par la suite la première femme et la première personne de couleur. Il s'agira du premier vol pour SLS (Space Launch System), un lanceur lourd développé par la Nasa depuis plus d'une décennie.

La nouvelle tentative de décollage est prévue dans la nuit du 13 au 14 novembre, sept minutes après minuit heure locale (04H07 GMT). La fenêtre de tir dure un peu plus d'une heure en cas de besoin.

Tester la capsule Orion...


Lire la suite sur ParisMatch