Méga-bassines de Sainte-Soline : le campement évacué, les habitants retrouvent leur sérénité

L'État voulait les empêcher de s'installer et de créer une Zone À Défendre (ZAD), à la manière de l'aéroport Notre-Dame Des Landes qui ne verra finalement, jamais le jour. Des milliers d'opposants au projet de méga-bassines de Sainte-Soline dans les Deux-Sèvres  ont manifesté ce week-end pour dénoncer le projet visant à stocker de l'eau de pluie dans un réservoir, pour irriguer les cultures.

>> LIRE AUSSI - «C'est une énième fausse solution» : pourquoi les bassines d'eau divisent-elles autant ?

Près de 300 d'entre eux avaient monté un campement sur un terrain privé , avec l'accord du propriétaire. Mais ce mardi matin, quasiment la totalité des manifestants est partie. Sur le campement, une seule voiture est encore présente. Un peu plus loin, les trois tours de surveillances construites pendant le week-end, sont encore debout, comme le symbole de leur résistance au chantier, à quelques centaines de mètres.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un quotidien chamboulé

Un retour au calme bienvenu pour certains habitants qui ont vécu la mobilisation presque comme s'ils y étaient. "On entendait les tirs de bombes lacrymogènes et on se disait 'qu'est-ce qu'ils se prennent dans les yeux les pauvres", explique Geneviève, qui vit à proximité de la zone ou les manifestants et les forces de l'ordre se sont affrontés samedi après-midi.

Mais dans le village de Sainte-Soline, 350 âmes, c'est surtout la lassitude qui a gagné les habitants. Il faut dire que les ...


Lire la suite sur Europe1