Médium.

Libération.fr

Les fantômes ont toujours été bien reçus à l’Opéra mais ils s’épanouissent sous la caméra de Bertrand Bonello, qui signe pour l’institution parisienne un court métrage où la danse devient mentale, les ballerines médiums, et les spectres d’enfants déambulent entre les monte-charge magiques de Bastille et Garnier. Une variation sublime portée par Marie-Agnès Gillot et Reda Kateb. Photo Bertrand Bonello

«Sarah Winchester, opéra fantôme», de Bertrand Bonello, à voir sur la 3e scène, plateforme web de l’Opéra de Paris.



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Ciné «Pris de court», prix du cœur
Cinéma «L’Opéra», hymne à la voix
Park Chan-wook, aspire au matin calme
«A bras ouverts», le pire contre-attaque
Kechiche n'ira pas à Cannes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages