Médicaments : des pénuries à prévoir ?

Dans une pharmacie parisienne, une nouvelle fois, le même souci est constaté : il existe une pénurie concernant certains médicaments. Pour aider le client, le docteur en pharmacie Hassine Radjibaly échange avec le médecin prescripteur pour "trouver une solution pour modifier temporairement un traitement par un autre." Les problèmes d’approvisionnement deviennent monnaie courante ces dernières années : cela concernait 44 médicaments en 2008 ; ils sont 2 400 visés en 2020. Relocaliser la production de médicaments ? Directeur d’études à l'UFC-Que Choisir, Mathieu Escot dresse un constat équivoque sur la gestion des stocks par les laboratoires. "Quand ils veulent éviter les pénuries, ils le peuvent." Il dénonce le fait que les médicaments récents et "vendus à prix d’or" ne se retrouvent jamais en rupture de stock, à l’inverse des médicaments plus anciens. UFC-Que Choisir réclame une relocalisation des productions de médicaments car 80% d’entre eux sont fabriqués hors de l’Europe. De leur côté, les entreprises du médicament avouent avoir du mal à gérer certaines productions, mais réfutent l’idée d’organiser les pénuries.