Publicité

Médicaments, consultations… les dépenses de santé qui devraient bientôt vous coûter plus cher

benjaminnolte/Adobe Stock

L'Assurance maladie veut faire des économies. Pour cela, elle veut freiner les dépenses et augmenter les recettes. En juin dernier, lors des Assises des finances publiques, plusieurs axes avaient été dessinés pour boucler le budget de la Sécurité sociale 2024. "La gratuité ou la quasi-gratuité (des médicaments, NDLR) qui peuvent conduire à déresponsabiliser le patient expliquent que l'achat de médicaments soit encore si élevé en France", avait indiqué Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire.

En premier lieu, les franchises médicales. Bruno Le Maire avait expliqué vouloir relever celles-ci de 50 centimes par boîte de médicament. Comme le rapporte Les Échos, la ponction non remboursée est également de 50 centimes pour les actes paramédicaux (kinés, infirmiers, etc. NDLR) et atteint 2 euros pour les transports sanitaires.

L'exécutif pourrait aussi s'attaquer à la "participation forfaitaire" de 1 euro qui s'applique sur chaque consultation chez un médecin ainsi que sur les radios et les analyses. Une extension de la franchise aux dispositifs médicaux pourrait en outre être mise en place.

Doublement des franchises et participation forfaitaire pourraient rapporter jusqu'à 1,5 milliard d'euros à la Sécurité sociale. L'un représentant 900 millions d'euros et l'autre 600 millions d'euros, précisent nos confrères des Échos. Mais pour percevoir ces rendements la mesure doit s'accompagner d'un doublement des plafonds à 50 euros par patient et par an pour les franchises. De même pour le forfait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite