Le Médiateur de l'énergie pour un droit d'accès minimal à l'électricité

·1 min de lecture

Le Médiateur national de l'énergie a pris position mercredi pour un droit d'accès minimal à l'électricité pour les foyers les plus précaires, soulignant qu'il s'agissait d'un "produit de première nécessité". "Comme le droit au logement, à l'eau ou encore le droit à l'ouverture d'un compte bancaire, il est nécessaire de garantir un droit d'accès minimum à l'électricité. Dans cette perspective, la piste d'un droit à une alimentation minimale, dont les modalités restent à définir, doit être explorée", déclare Olivier Challan Belval, dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI - Prix de l'énergie : Bruno Le Maire veut "tempérer la logique de marché" en Europe

La trêve hivernale des coupures d'électricité et de gaz naturel

"Sans électricité, pas de lumière, pas de chauffage, pas d'accès à internet, ni au téléphone. Il n'est pas acceptable, dans un pays comme la France, que des foyers puissent se retrouver dans une telle situation de précarité et de pauvreté", fait-il valoir. Le 1er novembre a marqué le début de la trêve hivernale des coupures d'électricité et de gaz naturel pour 5 mois mais les fournisseurs d'énergie pourront de nouveau faire couper l'énergie des foyers en situation d'impayé à partir du 1er avril prochain.

La prise de position du Médiateur intervient le jour même de la première journée nationale contre la précarité énergétique en France. Dans son dernier baromètre publié en octobre, le Médiateur rapportait que 20% des Français déclaraient avoir souffert du froid dans ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles