Le médiateur de la Cédéao, Mahamadou Issoufou, en visite au Burkina Faso

POOL/AFP/File

Le médiateur de la Cédéao, Mahamadou Issoufou est en visite au Burkina Faso avec un programme très chargé. Il a prévu pour plusieurs rencontres au cours de son séjour de moins de 48h. Avec les autorités de la transition, les discussions vont porter sur les délais de la transition, la situation de l’ex-président Roch Marc Christian Kaboré et du mécanisme d’évaluation et de suivi du processus. En attendant de rencontrer le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, il a échangé avec de nombreux autres acteurs.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

À peine descendu de l’avion Mahamadou Issoufou s’est rendu au premier ministère pour sa première séance de travail avec le chef du gouvernement, les ministres de la Défense, de la Sécurité, et de l’Action humanitaire. Une rencontre consacrée à la durée de la transition, au chronogramme et à la situation de l’ex président Roch Marc Christian Kaboré et du mécanisme de suivi et d’évaluation du processus.

Durant toute une partie de la soirée, le facilitateur de la Cédéao a eu plusieurs entretiens, avec les représentants des partis politiques et les responsables religieux.

Selon le docteur Ablassé Ouédraogo du parti le Faso Autrement, la transition s’est fixée comme objectif, la sécurisation d’au moins 75% du territoire burkinabè afin que des élections justes et transparentes puissent se tenir.

Abdoulaye Soma, président de l’ex-ONA (opposition non alignée) soutient que l’ex-président nigérien invite les burkinabè a trouvé un compromis avec la Cédéao sur le chronogramme pour éviter des sanctions.

Tel est également le vœu des partis membres de l’ancienne majorité présidentielle qui ont demandé au facilitateur d’user de son poids afin que la Cédéao maintienne cette dynamique du dialogue avec le gouvernement et tous les autres acteurs pour une sortie de crise.