Médias : la publicité dégringole à cause du coronavirus

·1 min de lecture

Moins 22%. C'est la tendance alarmante qui devrait être enregistrée par le secteur de la publicité. Le marché devrait atteindre 26 milliards d’euros d’ici la fin de l’année, soit 7 milliards d’euros de moins que l’an dernier. La pandémie de coronavirus a touché de plein fouet les entreprises et les a poussées à réduire parfois drastiquement leurs investissements publicitaires. Les confinements font des ravages sur le secteur : il y a moins de publicité à la télévision et à la radio actuellement, mais il y en avait encore moins lors du premier confinement.

>> Retrouvez tous les journaux des médias en replay et en podcast ici

Les médias historiques les plus touchés

Et lorsque la publicité disparaît des médias, ce sont eux qui sont victimes d'un manque de revenus. Parmi les secteurs les plus touchés par ce manque d'investissement, on retrouve ainsi la télévision et la radio, mais aussi la presse, l’affichage et le cinéma. 

Retrouvez toute l’actu médias dans notre newsletter quotidienne

Recevez chaque jour à 13h les principales infos médias du jour dans votre boîte mail. Un rendez-vous incontournable pour être au point sur l’actu, les audiences télé de la veille et faire un point sur les programmes à ne pas manquer.

Abonnez-vous ici

Ces médias historiques devraient enregistrer une baisse de leurs recettes de 20% par rapport à 2019. À l’inverse, la publicité digitale résiste bien, avec 4% de baisse seulement sur un an.


Lire la suite sur Europe1